L'histoire de la maison

7 siècles d'histoire.

"Je sommeillais tranquille au sommet de la colline. Abandonnée par l'homme au milieu de mes ronces. D'année en année, les murs se lézardaient, le toit perdait ses tuiles. Un tilleul avait même eu l'audace de pousser au beau milieu d'un escalier. Un seul porche était encore debout : du temps de ma splendeur, j'en possédais quatre. Mon état délabré et l'importance de mon bâti en avaient découragé plus d'un. Ma ruine était prochaine, je l'envisageai sereine, riche de mes secrets et de mes souvenirs. Parfois cernée par la brume automnale, il me semblait encore percevoir le piétinement des brebis, les rire des enfants courant dans les chemins, les soupirs d'une jeune femme qui contemplait songeuse sa terre d'Auvergne natale. Ces perceptions furtives s'effilochaient avec la brume, me jetant a la face l'ampleur de ma décrépitude. On ne peut rien contre le temps qui passe. A l'aube du XXIème siècle, un couple d'inconscients se mit en tête de me rendre mon lustre d'antan. Et non contents de remonter les murs, ils décidèrent aussi de remonter le temps. C'est de cette aventure dont je veux vous parler."
-
Extrait de "Si La Contie m'était contée"  mention spéciale au prix 2011 de "La France Généalogique"

Disponible en téléchargement libre ici


 
 

Reportage 100% Mag sur M6 sur Les Jardins de La Contie, une maison pas comme les autres.